Informations

Possible de prendre plus de poids que la nourriture que vous mangez

Possible de prendre plus de poids que la nourriture que vous mangez


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Je me demandais s'il était possible de prendre plus de poids que la masse de nourriture que vous mangez. À première vue, c'est impossible à cause du principe de conservation de la masse, mais y a-t-il d'autres choses à prendre en considération ?

Par exemple, la graisse contient du carbone. Le corps utilise-t-il le carbone que nous respirons pour produire la graisse nécessaire pour stocker l'énergie que nous n'utilisons pas ? Et une question pertinente : quelle est l'efficacité de la graisse humaine pour stocker l'énergie, par rapport à ce que les humains mangent normalement ?


Non ce n'est pas possible. Les humains sont des organismes hétérotrophes, ce qui signifie que nous utilisons des molécules organiques (c'est-à-dire des aliments) comme source de nutriments et d'énergie. Nous utilisons les nutriments pour ajouter de la masse à notre corps. Ces nutriments sont les glucides familiers, les protéines, les lipides (graisses), etc… Au cours de la digestion, les aliments sont décomposés en molécules nutritives organiques plus simples qui sont ensuite utilisées pour fabriquer nos tissus corporels.

Ainsi, même si nous n'utilisions que la nourriture pour les nutriments, nous ne pourrions pas prendre plus de poids que la nourriture que nous consommons, mais notez que la nourriture est également utilisée pour l'énergie. Cela signifie qu'une partie de la masse de la nourriture que nous mangeons n'est pas utilisée pour ajouter de la masse au corps mais est « brûlée » en tant que carburant métabolique. La masse de la nourriture utilisée pour l'énergie est expulsée du corps sous forme de déchets dans le $CO_2$ que nous expirons et dans les déchets métaboliques dans l'urine.

Le carbone dans l'air est principalement du $CO_2$, qui est une molécule inorganique. Seuls les organismes autotrophes comme les plantes peuvent utiliser des molécules inorganiques comme source de nutriments. Étant donné que les molécules inorganiques contiennent généralement moins d'énergie potentielle que les molécules organiques, les organismes autotrophes ont besoin d'une source d'énergie différente. Les plantes utilisent la lumière du soleil.

Enfin, la graisse contient environ 9 Calories par gramme alors qu'un Big Mac en a environ 2,4 Calories par gramme, donc la graisse a presque 4 fois l'énergie d'un Big Mac.

(Les calories sont la quantité de chaleur qui est libérée si toute l'énergie des molécules organiques est libérée, il s'agit donc d'une estimation de la quantité d'énergie que le corps peut tirer des aliments)


Pourquoi les gens prennent du poids en vieillissant

De nombreuses personnes ont du mal à contrôler leur poids en vieillissant. Maintenant, de nouvelles recherches au Karolinska Institutet en Suède ont découvert pourquoi : le renouvellement des lipides dans le tissu adipeux diminue avec le vieillissement et facilite la prise de poids, même si nous ne mangeons pas plus ou si nous faisons moins d'exercice qu'avant. L'étude est publiée dans la revue Médecine naturelle.

Les scientifiques ont étudié les cellules graisseuses de 54 hommes et femmes sur une période moyenne de 13 ans. Au cours de cette période, tous les sujets, qu'ils aient pris ou perdu du poids, ont présenté une diminution du renouvellement des lipides dans le tissu adipeux, c'est-à-dire la vitesse à laquelle les lipides (ou graisses) des cellules adipeuses sont éliminés et stockés. Ceux qui n'ont pas compensé cela en mangeant moins de calories ont pris du poids en moyenne de 20%, selon l'étude réalisée en collaboration avec des chercheurs de l'Université d'Uppsala en Suède et de l'Université de Lyon en France.

Les chercheurs ont également examiné le renouvellement des lipides chez 41 femmes ayant subi une chirurgie bariatrique et comment le taux de renouvellement des lipides affectait leur capacité à maintenir leur poids quatre à sept ans après la chirurgie. Le résultat a montré que seuls ceux qui avaient un faible taux avant la chirurgie parvenaient à augmenter leur renouvellement lipidique et à maintenir leur perte de poids. Les chercheurs pensent que ces personnes ont peut-être eu plus de place pour augmenter leur renouvellement lipidique que celles qui ont déjà subi une pré-chirurgie de haut niveau.

"Les résultats indiquent pour la première fois que les processus dans notre tissu adipeux régulent les changements de poids corporel au cours du vieillissement d'une manière indépendante d'autres facteurs", explique Peter Arner, professeur au département de médecine de Huddinge au Karolinska Institutet et l'un des principaux auteurs de l'étude. "Cela pourrait ouvrir de nouvelles voies pour traiter l'obésité."

Des études antérieures ont montré qu'une façon d'accélérer le renouvellement des lipides dans le tissu adipeux est de faire plus d'exercice. Cette nouvelle recherche soutient cette notion et indique en outre que le résultat à long terme de la chirurgie de perte de poids s'améliorerait si elle était combinée à une activité physique accrue.

"L'obésité et les maladies liées à l'obésité sont devenues un problème mondial", déclare Kirsty Spalding, chercheuse principale au département de biologie cellulaire et moléculaire du Karolinska Institutet et autre auteure principale de l'étude. « Comprendre la dynamique des lipides et ce qui régule la taille de la masse grasse chez l'homme n'a jamais été aussi pertinent. »

L'étude a été financée par des subventions du Conseil du comté de Stockholm, du Conseil suédois de la recherche, du Programme de recherche stratégique sur le diabète du Karolinska Institutet, de la Fondation Novo Nordisk, de la Fondation suédoise du diabète, du Centre cardiométabolique intégré Karolinska Institutet-Astra Zeneca, de la Fondation Vallée, la Société suédoise de médecine, la Fondation de la famille Erling-Persson et IXXI.


Quand il s'agit de protéines, combien est-ce trop?

Vous avez probablement déjà entendu les affirmations : voici un régime délicieux, facile à suivre et garanti pour vous aider à perdre du poids sans effort. Ou, peut-être est-il censé développer les muscles, protéger vos articulations ou prévenir la maladie d'Alzheimer. Quel que soit le régime alimentaire et quelle que soit l'affirmation, il y a de fortes chances que ce soit, en effet, trop beau pour être vrai.

Ces dernières années, les régimes hyperprotéinés sont parmi les plus populaires, que la protéine soit consommée en complément (shakes protéinés pour les culturistes !) ).

Peut-être êtes-vous curieux de connaître l'un de ces régimes ou les avez-vous déjà essayés – vous êtes-vous déjà demandé si trop de protéines pouvait être un problème ?

De combien de protéines avez-vous besoin ?

Les protéines sont essentielles à la vie – elles sont un élément constitutif de chaque cellule humaine et sont impliquées dans les fonctions biochimiques vitales du corps humain. Il est particulièrement important dans la croissance, le développement et la réparation des tissus. Les protéines sont l'un des trois principaux « macronutriments » (avec les glucides et les lipides).

Ainsi, consommer suffisamment de protéines est nécessaire pour éviter la malnutrition, il peut également être important de préserver la masse musculaire et la force à mesure que nous vieillissons. Et, ces dernières années, certains ont préconisé un régime plus riche en protéines pour accélérer le métabolisme et faciliter la perte de poids en excès, bien que le succès à cet égard soit très variable.

  • La quantité idéale de protéines que vous devriez consommer chaque jour est un peu incertaine. Les recommandations couramment citées sont de 56 grammes/jour pour les hommes, 46 grammes/jour pour les femmes. Vous pourriez obtenir 46 grammes/jour de protéines dans 1 portion de yogourt grec faible en gras, un 4 oz. portion de poitrine de poulet maigre et un bol de céréales avec du lait écrémé.
  • Une indemnité journalière recommandée basée sur le poids (AJR) de 0,8 gramme par kilogramme de poids corporel. Pour une personne de 140 livres, cela représente 51 grammes de protéines par jour. (Vous pouvez convertir votre poids corporel de livres en kilogrammes en divisant par 2,2 donc, 140 livres sont 64 kg en multipliant cela par 0,8 égale 51). Les personnes actives, en particulier celles qui essaient de développer leur masse musculaire, peuvent avoir besoin de plus.
  • Basé sur le pourcentage de calories - pour un adulte actif, environ 10 % des calories devraient provenir de protéines
  • Pour faire plus attention au type de protéines dans votre alimentation plutôt qu'à la quantité, par exemple, modérez la consommation de viande rouge et augmentez les sources de protéines plus saines, comme le saumon, le yaourt ou les haricots.

Mais certains experts suggèrent que ces recommandations sont toutes fausses et que nous devrions consommer plus de protéines, jusqu'à deux fois les recommandations standard. D'autres encore prétendent que le régime américain moyen contient déjà trop de protéines. (En savoir plus sur la réflexion des experts sur ce sujet dans ce résumé de deux "Protein Summits" en 2007 et 2013 organisés "pour discuter du rôle des protéines dans la santé humaine et explorer la perception erronée que les Américains surconsomment des protéines". ont été parrainés en partie par des groupes de l'industrie alimentaire d'origine animale.)

Trop de protéines peut-elle être nocive ?

La reponse courte est oui. Comme pour la plupart des choses dans la vie, il peut y avoir trop de bonnes choses et si vous mangez trop de protéines, il peut y avoir un prix à payer. Par exemple, les personnes qui suivent un régime très riche en protéines ont un risque plus élevé de calculs rénaux. De plus, un régime riche en protéines qui contient beaucoup de viande rouge et des quantités plus élevées de graisses saturées peut entraîner un risque plus élevé de maladie cardiaque et de cancer du côlon, tandis qu'un autre régime riche en protéines végétales peut ne pas comporter de risques similaires.

Alors, quand il s'agit de protéines, combien est-ce trop ?

Il est difficile de fournir une réponse précise car beaucoup de choses sont encore incertaines et les experts eux-mêmes ne sont pas d'accord. Cependant, pour la personne moyenne (qui n'est pas un athlète d'élite ou qui est fortement impliqué dans la musculation), il est probablement préférable de ne pas viser plus de 2 g/kg, ce qui serait d'environ 125 grammes/jour pour une personne de 140 livres. De nouvelles informations pourraient changer notre réflexion sur la quantité maximale sans danger, mais jusqu'à ce que nous en sachions plus sur la sécurité, les risques et les avantages des régimes riches en protéines, cela semble être une recommandation raisonnable.

Qu'est-ce qu'un amateur de protéines à faire?

Si vous souhaitez maintenir un régime riche en protéines, les détails comptent :

  • Renseignez-vous auprès de votre médecin si vous avez des problèmes de santé (comme une maladie rénale) qui pourraient rendre un tel régime risqué
  • Obtenez vos protéines à partir de sources saines telles que les produits laitiers faibles en gras, le poisson, les noix et les haricots, le poulet maigre et la dinde évitez les sources de protéines qui contiennent des glucides hautement transformés et des graisses saturées
  • Répartissez votre consommation de protéines sur tous vos repas tout au long de la journée
  • Choisissez une alimentation bien équilibrée qui comprend beaucoup de légumes, de fruits et de fibres. Le régime méditerranéen ou le régime DASH sont de bons points de départ.

Image : samael334/Getty Images


5 repas par jour pour prendre du poids

Si vous voulez prendre du poids parce que vous avez un poids insuffisant, la Mayo Clinic dit que manger plus souvent de petits repas est utile car vous pouvez vous sentir rassasié plus rapidement, vous ne pouvez donc pas manger beaucoup à la fois. Vous pouvez manger autant de fois par jour que vous le souhaitez, tant que vous obtenez les calories dont vous avez besoin.

Évitez les calories vides comme celles des sodas, des boissons énergisantes et du thé sucré. Au lieu de cela, faites le plein de morceaux de viande maigres avec des légumes, des smoothies à base de yaourt et de fruits, ainsi que des noix et des graines. Visez trois repas et deux collations par jour, répartis en fonction de vos besoins caloriques personnels.

Selon le Bureau de la prévention des maladies et de la promotion de la santé, les besoins caloriques quotidiens des femmes adultes vont de 1 600 à 2 400, tandis que les besoins caloriques quotidiens des hommes adultes vont de 2 000 à 3 000.

Cela signifie que la femme moyennement active qui souhaite gagner une livre par semaine devrait viser une moyenne de 2 500 calories par jour. Manger cinq repas par jour pour prendre du poids se décompose en 500 calories par repas, qui peuvent être ajustées au besoin.

L'homme moyen modérément actif qui veut gagner une livre par semaine devrait viser 3 000 calories par jour, ce qui correspond à 600 calories par repas.

Comment ajouter des calories sans recourir à la restauration rapide ou aux aliments hautement transformés ? Concentrez-vous sur l'ajout d'aliments plus caloriques et sur la modification des aliments que vous mangez. Par exemple, au lieu de boire du lait écrémé, optez pour du lait entier. Échangez les glucides raffinés des pâtes traditionnelles contre des versions de blé entier. Mangez des produits laitiers riches en matières grasses. Mangez des avocats pour une bonne source de graisse saine.

Si vous trouvez que boire avant un repas maintient votre appétit à distance, essayez de boire vos liquides 30 minutes après un repas plutôt qu'avec. Vous pouvez également essayer de siroter des boissons riches en calories en plus de votre repas.


De combien votre poids peut-il fluctuer en une nuit ?

FWIW : Il ne se passe rien dans votre corps du jour au lendemain qui vous fasse prendre du poids comme par magie, déclare Sonya Angelone, RD, porte-parole de l'Académie de nutrition et de diététique. « Votre métabolisme ne s'arrête pas, vous gagnez ou perdez donc du « poids » à tout moment », dit-elle. Cela est également vrai s'il vous arrive de manger plus que d'habitude un jour donné et que votre corps ne vous fasse soudainement prendre du poids pendant la nuit. &ldquoAvec un jour ou deux plus calorique, le métabolisme augmente pour compenser, de sorte que la graisse n&rsquot est immédiatement fabriquée et stockée,&rdquo Angelone explique. &ldquoLe contraire est également vrai. Si vous sous-alimentez pendant quelques jours, votre métabolisme ralentira pour compenser avant de perdre du poids.&rdquo

Donc, il n'y a vraiment pas de chiffre précis, dit Angelone. (Désolé!). Mais « votre poids peut changer de quelques kilos en fonction de votre poids de départ », ajoute-t-elle. Si vous voulez être vraiment technique, elle dit qu'un gain de poids de 0,5% peut arriver, mais cela ne devrait pas être plus que cela. Si c'est le cas et que le poids résiste, elle vous recommande de vérifier votre balance et d'appeler votre médecin. Mais les experts assurent que beaucoup de gain de poids pendant la nuit peut être expliqué assez facilement.


Que se passe-t-il alors ?

Eh bien, regardons un scénario du monde réel. Pendant les vacances, comme Thanksgiving, Noël, le Nouvel An chinois et Pâques, les gens deviennent hédonistes et consomment de la nourriture comme des fous. Malgré ces mois de vin et de repas sans fin, les recherches ont montré que la plupart des gens ne gagnent qu'environ une livre pendant les vacances. Cela est particulièrement vrai si tout ce qu'ils font différemment est de manger plus que d'habitude.

Mais nous y reviendrons plus tard car nous devons d'abord discuter de la science.


Puis-je prendre plus d'une livre en mangeant une livre ? 23 février 2010 14:01 S'inscrire

Aide à régler un différend entre moi et ma sœur. Elle aime vraiment la forme physique et l'alimentation et elle insiste sur le fait qu'une personne peut gagner plus d'une livre en mangeant une livre de nourriture. Je ne pense pas pouvoir rendre justice à son argument, mais en gros, elle dit qu'il s'agit de calories, pas du poids de la nourriture. Elle dit que si elle mangeait une livre de cheesecake, elle gagnerait plus d'une livre de poids corporel en conséquence.

Je n'y connais rien en régime. Mais mon argument est que les lois de la physique rendent cela impossible. Plus précisément, la loi de conservation de la matière me suggère que même si je pourrais gagner moins qu'une livre en ingérant une livre de quelque chose (par exemple, une livre d'eau finira par être excrétée d'une manière ou d'une autre, ce qui ne me fera rien gagner), je ne pourrai jamais gagner Suite qu'une livre parce que mon corps ne peut pas créer de matière ou de masse à partir de rien. Pour moi, il semble presque évident que si je mangeais une livre de cheesecake et que je retenais chaque molécule de mon corps, je gagnerais exactement une livre.

Remarque : je comprends et j'admets que manger certaines choses peut me faire retenir de l'eau ou quelque chose du genre, entraînant une prise de poids supplémentaire. Mais ce gain de poids est le résultat de l'eau + de la nourriture, pas de la nourriture seule. Je ne vois toujours pas comment je peux gagner plus que le poids des trucs que je mets dans ma bouche.

1 livre de poids corporel = 3 500 calories.

L'Américain moyen brûle 2500 calories par jour. Moyenne. Je ne sais pas qui est cette personne, mais quelqu'un le sait apparemment.

Par conséquent, pour chaque 3 500 calories consommées sans apport de 3 500 calories, vous gagnez 1 livre de poids.

Un aliment riche en calories comme le cheesecake vous fera prendre du poids plus rapidement qu'un aliment pauvre en calories comme le céleri.

Ce n'est pas la même chose que de demander si une livre de briques pèse plus qu'une livre de plumes.
posté par jefficator à 14:06 le 23 février 2010 [2 favoris]

Même si les calories consommées étaient entièrement converties en graisse (ce qu'elles ne sont évidemment pas - beaucoup, beaucoup de calories sont brûlées et converties en d'autres choses) :

1 oz de cheesecake préparé dans le commerce équivaut à 91 calories. Il y a 16 onces dans une livre, donc 1 livre de gâteau au fromage équivaut à 1456 calories.

1 lb de graisse stocke environ 3 500 calories. Donc non, manger 1 lb de cheesecake en plus des calories que vous brûlez en une journée n'équivaudra pas à 1 lb de graisse.

Existe-t-il des aliments contenant plus de 215 calories par once ? C'est beaucoup de Calories ! On dirait que le chocolat au lait est proche, à 220 calories par 1,5 oz.
posté par muddgirl à 14:09 le 23 février 2010

Ta soeur a raison. Vous ne gagnez pas une livre en mangeant une livre de nourriture. Une partie de ce que vous mangez est absorbée dans votre système et convertie en énergie (puis en graisse), et le reste est expulsé par votre corps. Si un gâteau au fromage entier contient 7 000 calories et que vous en avez mangé sans faire d'exercice, vous pourriez théoriquement gagner plus d'une livre.

Tout cela est une sorte de maths floues. Votre corps dépense constamment de l'énergie et convertit tout ce que vous y mettez en plus d'énergie. Pourtant, vous pouvez essentiellement déterminer un taux général auquel votre corps brûle de l'énergie et a besoin de la reconstituer.
posté par pazazygeek à 14:12 le 23 février 2010

Selon l'USDA, une livre de cheesecake contient 1460 calories. Si votre corps stocke chaque dernière calorie sous forme de graisse, cela ne vous rapporte toujours que 1/2 livre.

Même une livre de beurre contient environ 3 200 calories, ce qui est encore inférieur aux 3 500 calories qui composent une livre de graisse. Dans cette optique, je pense que vous aurez beaucoup de mal à trouver une livre de nourriture qui vous fera gagner plus d'une livre.
posté par massysett à 14:13 le 23 février 2010

Vous avez raison, tout comme votre logique. Mais, explorons en utilisant sa logique pour voir pourquoi elle a tort.

Sa logique est probablement basée sur une estimation telle que 3 500 (kilo) calories supplémentaires = 1 livre gagnée. Ce n'est vraiment pas une mauvaise approximation du premier ordre. Elle utilise aussi probablement un nombre comme 9 (kilo)calories/gramme de graisse, ce qui est une bonne approximation. Cela vous donne

390 grammes (ou 0,85 lb) de graisse pure pour gagner une livre de poids.

Les problèmes avec cette logique sont :
(1) Ces deux nombres sont des approximations et non des parfaits. Vous trouverez probablement des chiffres plus précis qui donneraient que les calories dans 1 lb de graisse sont à peu près correctes pour un gain de poids de 1 lb si (2) et (3) ci-dessous n'étaient pas vrais
(2) Le corps n'est pas parfaitement efficace (ou même proche) pour convertir les calories en graisse,
(3) La plupart des aliments ne sont pas de la graisse pure sans autre masse.
posté par JMOZ à 14h14 le 23 février 2010 [1 favori]

Ta soeur a raison. Vous ne gagnez pas une livre en mangeant une livre de nourriture.

D'accord, vous gagnez probablement moins d'une livre. Mais pas plus.

Si un cheesecake entier contient 7 000 calories et que vous en avez mangé sans faire d'exercice, vous pourriez théoriquement gagner plus d'une livre.

Et ce gâteau au fromage de 7 000 calories aurait pesé plus d'une livre.
posté par ludwig_van à 14:14 le 23 février 2010

La graisse a 9 calories par gramme. L'alcool a 7, protéines et glucides 4 chacun. Il y a 454 grammes par livre. Par conséquent, une livre de graisse contient 4086 calories, l'alcool 3178 et les glucides/protéines 1816.

Ainsi, il semble qu'une livre de graisse pourrait en fait être de 1,16 livre. Le fonctionnement de la physique me dépasse cependant. Mais il ne s'agit pas simplement de calories entrantes - calories sortantes = gain de poids. Mais comment cela fonctionne exactement a ensuite fait l'objet de nombreux débats à travers les âges.
posté par cgg à 14h15 le 23 février 2010

Meilleure réponse : supposez que vous avez déjà mangé exactement la quantité parfaite de nourriture pour équilibrer la perte de calories de votre journée.

Supposons qu'il existe un aliment tel qu'une livre de celui-ci fournira plus de 3 500 calories à votre corps. Je ne sais pas si c'est vrai ou non, et cela dépendrait aussi de la façon dont votre corps le gère. Je n'ai aucun mal à croire qu'une livre de certaines huiles contiendra plus de 3500 calories, mais si vous mangez une livre d'huile, la majeure partie va simplement cracher de vos fesses muy pronto. Ne te transforme pas en toi.

Si vous mangez cette nourriture, vous pourriez prendre plus d'une livre de poids.

Une partie de ce poids proviendrait de la nourriture elle-même.

Une partie de ce poids proviendrait de l'air que vous respirez.

Une partie de ce poids proviendrait de l'eau que vous buvez.

Mais lorsque vous associez cette nourriture, l'air et l'eau, et probablement des oligo-éléments blablabla, votre corps va construire plus d'une livre de vous parce que vous avez mangé cette livre de nourriture. Ce ne sera pas seulement de l'eau retenue, ce sera votre chair. Et il serait idiot d'affirmer que la nourriture ne l'a pas fait, seule la nourriture + l'eau + l'air l'ont fait, car l'eau et l'air sont des conditions préalables nécessaires pour être en vie. C'est comme affirmer que la nourriture n'a pas causé la prise de poids, seule la nourriture et vos cellules l'ont fait.

Vous avez peut-être raison, car il n'existe aucun produit alimentaire capable de fournir la charge appropriée à votre corps.

Mais votre logique n'est pas juste, pour la simple raison que votre corps absorbe plus que de la nourriture.
posté par ROU_Xenophobe à 14:22 le 23 février 2010 [7 favoris]

ROU_Xénophobe l'a. Si vous mangez 3 500 calories et que votre corps décide de les stocker, il a maintenant l'énergie dont il a besoin pour construire une livre de graisse à partir de ce que vous avez mangé, bu et respiré.

Voici où vous en êtes, l'intuition a raison : cette chose lui-même doit avoir une masse de plus d'une livre, mais ce n'est pas difficile : nous mangeons, buvons, respirons et excrétons beaucoup de matière chaque jour. Ce n'est pas la nourriture qui a fourni les 3 500 calories qui doit fournir toute la masse.
posté par wyzewoman à 14h27 le 23 février 2010 [2 favoris]

Selon certaines recherches sur Google, il y a 1849 calories par 205 g de saindoux, et 205 g de saindoux représentent 0,45 livre.

Donc, théoriquement, si vous mangiez une livre de saindoux pur, vous consommeriez 4091 calories.

La question de savoir si votre corps pourrait réellement traiter toutes ces calories que je laisse à un homme plus fort que moi.
posté par cali59 à 14:36 ​​le 23 février 2010

Meilleure réponse : il existe un moyen simple de visualiser cela.

Placez une livre de produits inflammables dans une boîte ignifuge et pesez la boîte. Peu importe de quoi est fait l'étoffe, la boîte pèsera une livre de plus qu'elle n'a commencé.

C'est vous qui mangez une livre de nourriture.

Maintenant, mettez une livre de trucs dans la boîte et mettez-y le feu. Quand il s'arrête de brûler, pesez la boîte. Il sera plus lourd qu'au début, mais il ne pèsera pas plus d'une livre.

C'est vous qui mangez une livre de nourriture et la digérez ensuite pour obtenir de l'énergie.

Ainsi se termine la leçon de physique.
posté par Cool Papa Bell à 14h40 le 23 février 2010 [3 favoris]

Si la sœur de l'OP inclut de l'eau, ils soutiennent essentiellement le même point.

Personnellement, je ne pense pas que la sœur inclue de l'eau dans son argumentation - l'OP dit que vous pouvez gagner plus de 1 livre en mangeant 1 livre de nourriture. Pour moi, cela dit que la livre supplémentaire ne peut provenir que de 1 livre de nourriture - de toute évidence, nous devons également boire, mais de manière réaliste, nous ne mangerions pas non plus 1 livre de gâteau au fromage.

Je suis intrigué par la contradiction de 3 500 calories à brûler/gagner 1 livre de graisse contre 9 calories par gramme. La seule chose à laquelle je peux penser est que créer ou brûler des graisses nécessite des calories supplémentaires, mais 500 supplémentaires semblent beaucoup.

Aussi, ROU_Xenophone. n'oubliez pas d'expirer)
posté par missmagenta à 14:42 le 23 février 2010

C'est vous qui mangez une livre de nourriture et la digérez ensuite pour obtenir de l'énergie.

Oh, et gardez à l'esprit qu'il faut de l'énergie pour transformer la matière en énergie. Vous dépensez des calories pour digérer les aliments. En d'autres termes, pour modéliser correctement cela dans la démonstration ci-dessus, rasez quelques onces sur le côté de la boîte lorsque vous y mettez le feu.
posté par Cool Papa Bell à 14:42 le 23 février 2010

Comment est-il possible que vous puissiez accepter qu'une livre de nourriture n'équivaut pas à une livre de poids corporel lorsqu'il s'agit d'aliments hypocaloriques, mais que vous ne puissiez pas croire l'inverse pour les aliments riches en calories ?

Parce qu'il y a une limite à la densité calorique d'un aliment. La graisse est le macronutriment le plus dense en calories. Si vous mangez 1 livre de graisse, vous attendez-vous à gagner plus de 1 livre de graisse, si oui, d'où pensez-vous que cela vient ?
posté par missmagenta à 14:59 le 23 février 2010

Je ne pense pas pouvoir rendre justice à son argument, mais en gros, elle dit qu'il s'agit de calories, pas du poids de la nourriture.

Sur ce point, elle a raison, il s'agit de calories pas du poids de l'aliment et théoriquement s'il y avait un aliment qui contenait par exemple 6000 calories par livre, alors oui vous gagneriez plus de 1 livre

Elle dit que si elle mangeait une livre de cheesecake, elle gagnerait plus d'une livre de poids corporel en conséquence.

C'est là qu'elle a tort. 1 lb de cheesecake n'a pas assez de calories pour se transformer en 1 lb de graisse. Rien de ce que nous appellerions de la nourriture (par opposition à un ingrédient comme l'exemple du crisco - et même alors, je ne suis pas convaincu même avec l'écart calorique mais je n'ai aucune preuve à ce sujet) n'a suffisamment de calories par livre pour vous faire gagner plus de 1 livre
posté par missmagenta à 15h11 le 23 février 2010

Vraisemblablement, vous pourriez manger moins d'une livre de sel et finir par retenir une livre pleine d'eau qui, étant de l'eau, n'est pas de la nourriture.

La sœur a tort, mais peut avoir raison si vous affinez suffisamment la définition de « nourriture ».
posté par GuyZero à 15h21 le 23 février 2010

Je suis intrigué par la contradiction de 3 500 calories à brûler/gagner 1 livre de graisse contre 9 calories par gramme.

La différence est que 1 livre de graisse corporelle contient en fait de l'eau et d'autres substances - ce n'est pas de la graisse pure. Donc, si vous mangez 1 livre de graisse pure, vous obtenez environ 4 100 calories, alors que vous ne stockez qu'environ 3 500 calories dans une livre de graisse corporelle. La différence vient principalement de l'eau stockée.

La question est donc de savoir si le corps humain est efficace à 85% pour convertir l'énergie consommée sous forme de graisse pure en graisse corporelle ou non. Est-ce que quelqu'un sait?
posté par ssg à 15h22 le 23 février 2010

Réponse par poster : Merci. Trop de choses à répondre, mais quelques précisions s'imposent :

- Le cheesecake n'est qu'un exemple. La vraie question est de savoir si oui ou non vous pourriez manger une livre de N'IMPORTE QUEL aliment et gagner plus d'une livre en conséquence. Beaucoup d'entre vous l'ont déjà compris.

- J'apprécie les commentaires qui suggèrent que certains aliments nous feront conserver davantage d'autres types de masse en respirant et en buvant. Mais je pense que l'essence de la question est de savoir si la livre de nourriture, en contrôlant toutes les autres choses, pourrait entraîner plus d'une livre de poids corporel. Si je lis correctement les réponses, cela ne pourrait jamais arriver dans le monde réel, mais certains d'entre vous semblent penser que c'est théoriquement possible (si, par exemple, une livre de quelque chose contenait 6000 calories). J'ai encore des doutes.

- Désolé, j'ai vraiment recherché les questions précédentes et je n'ai pas compris que cela avait déjà été posé. Merci, ludwig_van.
posté par crapples à 15h25 le 23 février 2010

mais certains d'entre vous semblent penser que c'est théoriquement possible (si, par exemple, une livre de quelque chose contenait 6000 calories). J'ai encore des doutes.

Gardez à l'esprit que l'exemple de 6 000 calories par livre est une substance extraterrestre hypothétique qui défie les lois de la physique telles que nous les connaissons.
posté par missmagenta à 15h42 le 23 février 2010 [1 favori]

Pour voir comment cela serait possible, le domaine scientifique pertinent est la chimie, pas la physique.

Les aliments consommés subissent de nombreuses réactions chimiques, dont certaines peuvent ajouter de l'hydrogène, de l'oxygène ou de l'azote à partir de l'eau bue et de l'air respiré.

Répondre à la question de savoir si quelqu'un peut manger une livre de nourriture et gagner plus d'une livre de poids corporel, en excluant les fluctuations d'hydratation : comme d'habitude, le diable est dans les détails.

Malheureusement, nous ne connaissons pas tous les détails. Et bon nombre des détails que nous connaissons sont controversés et/ou difficiles à mesurer. Ma conjecture ? Je pense que théoriquement, c'est possible. En pratique, je pense que c'est très, très peu probable.

Oh, et : à condition que vous respiriez par la bouche, vous avez raison de dire que vous ne pouvez pas prendre plus de poids que le poids des trucs que vous mettez dans votre bouche, et avec cette mise en garde, vous avez raison d'invoquer la physique comme domaine scientifique applicable.

Hmm. Je suppose que je devrais ajouter que la raison pour laquelle les gens utilisent les calories dans la construction de leurs arguments est que les calories sont beaucoup plus faciles à mesurer que les molécules.
posté par Tuesday After Lunch à 16h03 le 23 février 2010 [1 favori]

J'apprécie les commentaires qui suggèrent que certains aliments nous feront conserver davantage d'autres types de masse en respirant et en buvant. Mais je pense que l'essence de la question est de savoir si la livre de nourriture, en contrôlant toutes les autres choses, pourrait entraîner plus d'une livre de poids corporel.

Je pense que vous ne comprenez pas le point que j'essayais de faire valoir.

Divisons le poids de votre corps - tout ce qui se trouve dans votre peau - en vous et pas vous, et nous pouvons aller de l'avant et mettre de l'eau retenue dans le pas vous. Vous êtes votre chair et vos os.

Lorsque vous mangez des choses, elles se décomposent. Une partie reste Not You et se transforme en caca. Une partie se transforme en énergie et (IIRC) est principalement exhalée sous forme de CO2. D'autres morceaux sont réarrangés en plus de vous.

Ce que je veux dire, ce n'est pas que le gâteau au fromage de la mort d'Arcturian vous fera conserver plus d'"autres types de masse", ce qui, je dois le penser, s'inscrit dans une sorte de catégorie Pas vous. Mon point est que la livre de cheesecake peut permettre à votre corps de construire plus d'une livre de vous, parce que votre corps va déjà manger d'autres choses et respirer et boire et chier et pisser dans des quantités normales, que vous mangiez le cheesecake ou non (offre non valable pour les morts-vivants). Changez seulement en mangeant le cheesecake, et s'il est suffisamment dense caloriquement, vous pourriez vous retrouver avec plus d'une livre de nouveau Vous, un vrai Vous authentique, construit à partir d'une partie de ce cheesecake et d'autres choses que vous alliez avoir dans votre corps de toute façon.

Mais ce n'est pas si dense sur le plan calorique, et probablement rien ne l'est.
posté par ROU_Xenophobe à 16:22 le 23 février 2010

La question est donc de savoir si le corps humain est efficace à 85% pour convertir l'énergie consommée sous forme de graisse pure en graisse corporelle ou non. Est-ce que quelqu'un sait?

Il est très différent selon le taper de nourriture, de sorte que vous ne pouvez pas vraiment répondre à cette question. Par exemple, certains types de graisses sont totalement indigestes.
posté par Cool Papa Bell à 16h56 le 23 février 2010

Lorsque la rétention d'eau est impliquée, c'est en quelque sorte possible (mais bien sûr, le poids de l'eau doit également être consommé). Par exemple, un supplément courant pour ceux qui s'intéressent à la construction musculaire est la créatine. La créatine est un acide aminé qui fournit de l'énergie pour les contractions musculaires (dans les cas de faible endurance, à haute énergie). Une supplémentation en créatine entraîne une plus grande rétention d'eau dans vos muscles et entraîne ainsi une prise de poids (superficielle). Il n'est pas rare de prendre 5 à 15 livres sur une courte période tout en prenant de la créatine supplémentaire, en raison d'une rétention d'eau accrue. Donc, dans ce cas, vous pouvez en quelque sorte prendre plusieurs kilos de poids en prenant beaucoup moins d'une livre de supplément.

Je suis sûr qu'il existe d'autres nutriments/produits chimiques qui provoquent également la rétention d'eau. Je pense que le sel en est un.

Mais, comme je l'ai dit, vous devez également prendre de l'eau, le corps ne crée pas quelque chose à partir de rien.
posté par Diplodocus à 17:29 le 23 février 2010

Je ne suis pas du tout nutritionniste. Mais logiquement en abordant ce problème, en laissant de côté toute science pour un bref instant, je ne vois pas du tout comment il est possible de gagner plus d'une livre après avoir ingéré une livre de nourriture.

Si vous avez pris le morceau de cheesecake et l'avez mis sur une balance et qu'il pesait une livre, si vous le mangez, vous devriez également gagner une livre **immédiatement après l'avoir mangé.** C'est-à-dire si vous vous pesez avant de manger du cheesecake. et vous pesiez 185 livres, alors que juste après la dernière bouchée, vous devriez peser 186 livres.

Maintenant, je sais que certaines choses se produisent lorsque nous mangeons. L'action même de digérer les aliments consomme de l'énergie qui brûle des calories. Par conséquent, manger un bâton de céleri est une bonne collation car vous brûlez la plupart des calories simplement en mâchant le bâton de céleri. I also know some of the food is converted to energy to fuel cells. Some of it is stored as fat (in the case of a cheesecake, probably most of it), and the rest is converted to waste.

Let us assume that we ate enough to perfectly balance our daily caloric needs. It stands to reason that if we ate a pound of cheesecake, and that serving is 1460 calories, a little more than a half pound of that cheesecake over the course of the day would convert to energy via the digestive system. Which would suggest at a later time of the day, by just living, you would weight 185.5 pounds. Then some of the remaining 1460 calories would be stored as fat, while the rest is converted to energy, or excreted as waste. Thus when everything is said and done, you may have only increased a net .3 lbs (again, these numbers are for arguments sake). So it would seem to me that it is very unlikely, if not impossible to gain more weight than you ingest. Weight gain comes from constantly eating beyond your daily caloric limit, which for someone of average height and weight is around 2100 calories a day. So if that person ate 3500 calories a day, they would gain a pound about every 2 or 3 days. If the same person burned the 1400 excess calories a day they would gain no weight.

my .002
posted by FireStyle at 6:44 PM on February 23, 2010

Cool Papa Bell: Now, put one pound of stuff in the box and set it on fire. When it stops burning, weigh the box. It will be heavier than when you started, but it will not be more than one pound heavier.

Not all stuff behaves that way. Ever tried burning magnesium?
posted by teraflop at 7:32 PM on February 23, 2010

Not all stuff behaves that way. Ever tried burning magnesium?

You mean magnesium ne fait pas burn? You mean when you apply a heat source and oxygen it ne fait pas release a lot of heat and light and smoke and leave behind an ashy residue? Holy shit! Somebody ought to tell these people they're lying to the students in that classroom! Have you considered adjusting its Wikipedia entry?
posted by Cool Papa Bell at 8:03 PM on February 23, 2010 [1 favorite]

You mean magnesium doesn't burn?

It seems obvious that what teraflop is saying is that if you burn magnesium in a bowl, after you're done burning it it will weight more. Because magnesium is 24.3 grams per mole, and if you burn it you are ADDING OXYGEN TO IT, so the mass of magnesium oxide is 40.3 grams per mole, which is exactly what you'd expect given the atomic weight of oxygen.

Many things seem to weigh less when you burn them because their combustion products are gases and so escape. But for any chemical, when you burn it by adding oxygen to it, you are increasing its mass.
posted by ROU_Xenophobe at 8:51 PM on February 23, 2010

Well, you're right in the physics sense: There is no magic "mass factory" inside the body, so adding a pound of weight will require adding a pound of inputs (which include "thin air" and water).

As for practical consequences, I assume your sister is a) wrong for all purposes likely to appear in everyday life, since fat is just so damn nutrient-dense it's very hard to beat and b) right in constructed cases where part of the marginal extra pound enables you to metabolize more of all the _other_ pounds of inputs you add.
posted by themel at 1:46 AM on February 24, 2010

Now, put one pound of stuff in the box and set it on fire. When it stops burning, weigh the box. It will be heavier than when you started, but it will not be more than one pound heavier.

This is disengenuous, either the box is sealed and there is only one pound of all materials inside prior to combustion, including oxygen, in which case you get very (very, very) slightly less than one pound of all materials afterwards, or the box is not sealed in which case oxygen gets in and CO2 escapes in which case the box will weigh less, either way, no weight increase.
posted by biffa at 4:18 AM on February 24, 2010

It's an interesting question, because there are 2 scenarios being confused here.

1. Your sister eats a 1lb cheesecake and nothing else until it is completely digested and excreted. In this scenario, I think it's very unlikely that the elements of the cheesecake react chemically with her stomach acids and increase in mass as a result to more than 1lb stored body fat/muscle. I don't know if such a chemical reaction is possible in the body.

2. Your sister has an exact diet which results in a steady state of neither losing nor gaining weight. She additionally eats a 1lb cheesecake one day. This is more realistic and could very well result in more than 1lb gained by changing the way the other foods are digested and metabolised. It's "as a result" of eating the cheesecake, even if the additional pound of weight is not necessarily from the cheesecake atoms themselves. Perhaps this is what she means!
posted by dave99 at 4:37 AM on February 24, 2010

Here's a question for the biologists/biochemists if there are any here. The most calorically dense foodstuff known is fat, which we've already discussed as 9 kcal/g. The conclusion we've come to based on that is that eating 0.85 lb of fat (e.g. lard) could (if hydrogen and oxygen atoms from the air/water/etc. were added) result in a gain of 1.0 lb.

Here's my small issue- from my limited knowledge of biochemistry, the fat in question (e.g. lard) is quite chemically similar to the fat that might be stored as in the human body. I recognize that these fats are broken down chemically and rebuilt from scratch, but if there's extra mass for the same amount of stored energy, that means there must be extra mass (i.e. extra atoms). Are the lipids in question longer hydrocarbon chains? If so, there needs to be a source for the extra carbon, presumably from something else consumed. Or, are we talking about water molecules/etc. within the fat?

Perhaps we should be accounting for carbon rather than mass?
posted by JMOZ at 5:13 AM on February 24, 2010

Many things seem to weigh less when you burn them because their combustion products are gases and so escape. But for any chemical, when you burn it by adding oxygen to it, you are increasing its mass.

Except for all the light and heat and gases that escape during the burning process. I don't see why people can't seem to understand this analogy. We eat stuff so we can create energy and heat move around and type things on the Internet.

This is disengenuous, either the box is sealed

The box, as an analogy to the human body, is not sealed. Heat escapes, just as it does with your own body. Or didn't you notice your warm, comfy bed last night?

or the box is not sealed in which case oxygen gets in and CO2 escapes in which case the box will weigh less, either way, no weight increase.

Which is exactly what I said. So, stop tossing around words like "disengenuous," which imply someone is lying.
posted by Cool Papa Bell at 7:48 AM on February 24, 2010


Success Stories

Words of appreciation from those
who made it Possible!

“My PCOS reduced and periods got regularized. I lost 22 kgs and saw a tremendous increase in my stamina and confidence.”

“I got my insulin, lipid profile and BP under control through Possible. Also lost 20 kgs.”

“I not only lost 22 kgs in 8 months but also conquered diabetes and high cholesterol with the help of SuperFoods. I feel healthier and energetic than ever.”

Dr. Rakesh
Diabetes Program


No, you can’t actually gain weight from one day of overeating

Many people complain that they gain weight around the holidays, but you’ll be happy to know that you can’t really gain weight from a single meal or day of overeating. If you’re typically consuming an average of 2,000 calories per day, which is what most mildly active twenty-somethings should consume daily to maintain their current weight, you would have to eatਃ,500 additional calories that day to gain just one pound of fat.

To give you a better sense of what 3,500 calories looks like in food form, consider this. You਌ould eat your regular diet plus three glasses of wine (350 calories), two chicken wings (110 calories), some onion rings (340 calories), a portion of chips and queso (290 calories), a loaded burger (860 calories) and a slice of The Cheesecake򠾬tory’s OG cheesecake (830 calories) and still have 720 calories to spare before you could potentially gain only one pound. That’sਊ lot of food. Most of us would probably feel sick before we𠆝 be able to put down that amount of food in one sitting, even on Thanksgiving.

If you do step on the scale following Thanksgiving Day and notice that the number went up, don’t freak. The excess weight that you see is likely just water weight. Most high-calorie foods are also high in sodium and one of sodium’s jobs is to help your body regulate its fluid balance਋y retaining water. So when you eat a lot of sodium in one sitting, your body retains excess water, which causes you to bloat and may temporarily򠫝 a few extra pounds (even as much as five) to your regular body weight. But this bloating isn’t permanent and it’ll likely go down over the next couple of days, along with that number on the scale.

While people typically think that they gain an average of five to 10 pounds over the holiday period that runs from Thanksgiving to New Year’s Day, that is untrue for most folks. A study published in the New England Journal of Medicine found that the average weight that people gain during the winter holidays is just one pound. And this happens over the course of six weeks, not from one meal or day of overeating. Less thanꀐ percent of the study’s participants actually gained more than five pounds between Thanksgiving and New Year’s Day.

So when that turkey dinner roles around, indulge without guilt knowing that it’ll take more than just one splurge for you to see a difference in your body. And don’t let this one indulgence derail you from your pursuit of a healthier lifestyle, either. Just get򠮬k on track the next day and you’ll be good to go.


Tiptoeing around the truth

So if most scientists know that we can't eat ourselves thin, that the lost weight will ultimately bounce back, why don't they say so?

Tim Caulfield says his fellow obesity academics tend to tiptoe around the truth. "You go to these meetings and you talk to researchers, you get a sense there is almost a political correctness around it, that we don't want this message to get out there," he said.

"You'll be in a room with very knowledgeable individuals, and everyone in the room will know what the data says and still the message doesn't seem to get out."

In part, that's because it's such a harsh message. "You have to be careful about the stigmatizing nature of that kind of image," Caulfield says. "That's one of the reasons why this myth of weight loss lives on."

Health experts are also afraid people will abandon all efforts to exercise and eat a nutritious diet — behaviour that is important for health and longevity — even if it doesn't result in much weight loss.

Traci Mann says the emphasis should be on measuring health, not weight. "You should still eat right, you should still exercise, doing healthy stuff is still healthy," she said. "It just doesn't make you thin."


CONCLUSION

Long-term maintenance of the lost body weight can be described as a success. Although meal replacement has beneficial effects on weight loss, it cannot guarantee weight maintenance. Healthy diets recommend low carbohydrate, low GI, and moderate fat foods, but it is not clear whether they are useful in preventing weight gain. It seems that consuming fewer calories helps people to maintain the weight loss. Some special behaviors are also associated with better weight loss maintenance. Consuming a lower amount of sugar sweetened beverages, not being awake late at night, and consuming more healthy foods are some examples of such behaviors. No special food can definitely promote weight maintenance. Therefore, there is a necessity to develop further research to find strategies in obesity management, focusing on the successful maintenance of weight loss.


Voir la vidéo: vietin päivän 2 euron budjetilla (Septembre 2022).


Commentaires:

  1. Cort

    Je pense que non.

  2. Mibar

    Presque la même.

  3. Warfield

    À mon avis, vous vous trompez. Écrivez-moi dans PM, nous parlerons.

  4. Milrajas

    Vous avez été visité avec une idée tout simplement magnifique

  5. Wacfeld

    hmm ... je m'attendais à beaucoup plus de photos après avoir lu la description))) Bien que cela suffit)



Écrire un message