Informations

12.1 : Croissance primaire - Biologie

12.1 : Croissance primaire - Biologie


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les tissus de la pousse sont dérivés du méristème apical de la pousse (SAM). Tout comme dans la racine, la SAM produit trois méristèmes primaires, qui produisent les tissus primaires :

  • Protoderme → Épiderme
  • méristème broyé → Cortex et moelle (simplement tissu broyé chez les monocotylédones)
  • Procambium → Xylème primaire et phloème primaire

Ces tissus primaires vont alors soit se différencier en cellules spécialisées, soit, comme c'est le cas chez de nombreux eudicots, devenir méristématiques et produire des tissus secondaires.

Coleus Pointe de la tige

Bien que cela semble un peu étranger, il s'agit d'une section à travers une pointe de croissance d'une plante. Au centre, là où pourrait se trouver la tête de l'extraterrestre, se trouve une région de petites cellules densément emballées. C'est le SAM du bourgeon apical. De chaque côté du SAM, comme deux bras levés, se trouvent les primordiums foliaires. Ce sont les premiers stades du développement des feuilles. Au centre de ces primordiums foliaires se trouve une région plus sombre de petites cellules. C'est le procambium, qui va se développer dans le tissu vasculaire. Le protoderme recouvre le bord extérieur de la SAM et les parties les plus jeunes des primordiums foliaires. Au fur et à mesure que le protoderme mûrit dans l'épiderme, il produit des projections ressemblant à des cheveux appelées trichomes. Entre le protoderme et le procambium se trouve le méristème fondamental.

De chaque côté de la pointe de croissance se trouvent deux autres morceaux sombres de cellules densément emballées. Ces primordiums de bourgeons se développeront en bourgeons axillaires, produisant des branches ou des fleurs. Chaque bud primordium a son propre SAM.

Figure (PageIndex{1}) : une vue partielle d'une section longue de la pointe d'une pousse de Coleus. Si nous l'anthropomorphisons un peu et le considérons comme un humanoïde avec des cornes, il pourrait être plus facile de conceptualiser où se trouvent les différentes parties. Les deux "bras", tenus droit en l'air, sont les feuilles. Chaque feuille a de nombreux trichomes multicellulaires le long de son épiderme et un brin central de tissu vasculaire. Là où seraient les épaules, il y a deux régions sombres. Ce sont des primordiums de bourgeons qui se développeront en bourgeons axillaires. Ils sont de couleur foncée car ce sont des régions de division cellulaire intense car elles se développent rapidement. Les « cornes » sont des primordiums foliaires qui se développeront en feuilles, un peu comme les « bras ». Entre les deux cornes, au sommet de la "tête", se trouve le méristème apical de la pousse (étiqueté SAM). Toutes les cellules de la pousse sont dérivées de cette région. Le protoderme longe l'extérieur, près de la SAM et des primordiums foliaires. Le procambium forme le tissu vasculaire et se trouve au centre des primordiums des feuilles. Le méristème fondamental forme le cortex et la moelle et se trouve dans les régions entre le protoderme et le procambium. Photo de Maria Morrow, CC BY-NC.

Figure (PageIndex{2}) : vue rapprochée de la section longue de la pointe de la pousse de Coleus. Pouvez-vous localiser le SAM et les méristèmes primaires ? Recherchez des régions de cellules denses, car ce sont tous des tissus méristématiques qui se divisent activement pour produire plus de cellules. Photo de Maria Morrow, CC BY-NC.

Monocotylédones

Figure (PageIndex{3}) : une coupe transversale d'un Zea mays tige. L'organisation des tissus diffère de la Zea mays racine. Plus particulièrement, le tissu vasculaire est disposé en faisceaux plutôt qu'en cylindre central. Ces faisceaux sont densément emballés vers l'extérieur de la tige, puis se produisent moins fréquemment vers l'intérieur. Parce qu'il n'y a pas de délimitation distincte des tissus produits par le méristème fondamental, il est maintenant appelé tissu fondamental (par opposition au cortex et/ou à la moelle). Photo de Maria Morrow, CC BY-NC.

Figure (PageIndex{4}) : une vue rapprochée d'une partie du Zea mays tige. L'épiderme est la couche la plus externe, recouverte d'une épaisse cuticule qui se colore en rouge. Il y a des lacunes dans l'épiderme où se trouvent les stomates, ainsi qu'un cheveu émergeant (un trichome). Les faisceaux vasculaires sont situés dans le tissu du sol. Photo de Maria Morrow, CC BY-NC.

Figure (PageIndex{5}) : une coupe transversale d'un Zea mays tige mettant en évidence les faisceaux vasculaires. Dans l'épiderme, la cuticule et les cellules de garde sont plus faciles à distinguer sur cette image. Les faisceaux vasculaires sont disposés près de l'épiderme avec le xylème (coloré en rouge) vers l'intérieur de la tige et le phloème (coloré en bleu) vers l'extérieur. Chaque faisceau est entouré d'une couche de cellules appelée gaine de faisceau. Photo de Maria Morrow, CC BY-NC.

Helianthus

Figure (PageIndex{6}) : une coupe transversale d'un Helianthus tige. La couche la plus externe des cellules est l'épiderme. Il y a au moins un trichome visible. À l'intérieur de l'épiderme se trouve le cortex, qui est composé en grande partie de collenchyme dans cette plante. Un anneau de faisceaux vasculaires sépare le cortex de la moelle. Les régions entre les faisceaux sont appelées rayons de moelle. Ces faisceaux vasculaires sont considérés comme "ouverts" car ils contiennent du tissu procambium. Photo de Maria Morrow, CC BY-NC.

Figure (PageIndex{7}) : une vue rapprochée d'un jeune Helianthus tige. La couche de cellules la plus externe (dans cette image, la plus haute) est l'épiderme. Il y a une structure bleue en forme d'ampoule émergeant de l'épiderme en haut à gauche. C'est un trichome. Sous l'épiderme, trois couches de cellules de collenchyme denses et plusieurs couches de parenchyme constituent le cortex. Trois grands faisceaux vasculaires sont représentés. Il y a un gros amas de fibres de phloème au sommet de chaque faisceau, taché de rouge en raison des parois secondaires. En dessous se trouve le phloème, qui est séparé du xylème (grandes cellules ouvertes colorées en rouge) par le procambium résiduel (cellules bleu clair densément emballées). Photo de Maria Morrow, CC BY-NC.

Attributions

Contenu par Maria Morrow, CC BY-NC


Voir la vidéo: Biologie végétale TD1:la culture in vitro (Septembre 2022).


Commentaires:

  1. Doktilar

    Ce message tout simplement incomparable ;)

  2. Ruairidh

    idée très précieuse

  3. Jamie

    Bien sûr. Je suis d'accord avec toi.



Écrire un message